19 mai 2009

A fleur d'eau

Nageur dans les frondaisons glauquesde l'éternelle forêten ce mur aérienmémoire d'ombres pâlesquelque noce célébrant,La lumière qui rasa les montslèche ta robe de sang,de tes mains échappé, le Tempste bande les yeux, t'emplitla bouche de mort.Verte mousse une merépaisse dans ton cœurte submerge, une ivressedescend comme une féele long de ta silhouette qui fuit. Guy Cabanel extrait de "Sous l'œil du chamane" inédit
Posté par charp à 14:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]